Organisation de jeux et scrapbooking

Le titre de cet article va peut-être vous sembler un peu intrigant. Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, il existe des liens entre l’organisation des jeux de pistes et le scrapbooking. Quand on souhaite trouver du matériel pour organiser des jeux, créer des énigmes ou réaliser des accessoires, on pense souvent aux magasins de bricolages ou de décorations et on va finalement toujours dans les mêmes rayons. C’est en rencontrant une fan de cette pratique que j’ai pu découvrir une multitude d’outils ou d’accessoires pouvant être utile à la création de jeux. Dans cet article, je vais présenter ces outils qui, je pense, peuvent aider à la création d’accessoires de jeux originaux ou complexes et servir de base à des énigmes.

Le scrapbooking, qu’est-ce que c’est ?

Le scrapbooking est une activité de loisir consistant à personnaliser une ou plusieurs photos à l’aide d’accessoires divers, dans le but de les mettre en valeur. Ainsi, les photos peuvent être présentées sous cadre, album, pochettes… selon la créativité et les envies. Pour cela, le scrapbookeur utilise de nombreux outils pour travailler principalement du papier et du carton, et c’est ce qui nous intéresse ici.

Les outils du scrapbooking :

Ici, je vais vous présenter les outils de scrapbooking que j’ai pu découvrir. Ce n’est pas exhaustif et je ne vais pas me lancer dans des comparatifs de marques ou autre mais vous aurez un aperçu de ce qui existe et ça vous donnera je l’espère l’envie d’en savoir plus pour les utiliser dans vos créations de jeux.

Les poudres à embosser :

Une technique très prisée par les scrapbookeurs est la technique de l’embossage. L’idée est de badigeonner une partie de la feuille avec de la colle spécifique et de la saupoudrer ensuite d’une sorte de poudre. La poudre vient se coller au papier et créée un relief que l’on sent très bien au toucher. Il existe des poudres de différentes couleurs (y compris blanc, doré et argenté) qui donnent des rendus différents. Je vous laisse imaginer le genre d’énigme de manipulation que l’on peut réaliser avec ce processus (mot, chiffre ou lettre cachée par exemple).

Les poinçons et œillets :

Les poinçons et les œillets sont très utilisés dans la pratique du scrapbooking. Il s’agit d’outils permettant de réaliser des trous dans le papier et de déposer une partie métallique pour en protéger les bords. Cela permet ensuite de faire des reliures ou autres systèmes d’accroche sans que le papier se déchire. Il en existe dans beaucoup de tailles et de formes. Il existe même des outils permettant de fixer facilement des œillets. Ça peut être utile dans plusieurs cas notamment quand on souhaite renforcer du matériel de jeu. Mais je suis sûr qu’on peut imaginer plein d’autres choses…

Les trombones :

Pour agrémenter leurs création, les scrapbookeurs peuvent utiliser des trombones de différentes formes. Vu le genre de formes qu’il existe, il y a pleins de possibilités qui s’offrent à nous.

Les colles, scotchs et pastilles double face :

Chez les scrapbookeurs, la colle est très importante pour pouvoir fixer les différents éléments de décoration. On peut trouver dans les magasins spécialisés des colles spécifiques invisibles et parfaites pour le papier (surtout pour des collages précis).

Il existe d’autres moyens moins habituels pour coller dans les magasins de scrapbooking. On trouve en particulier des mini-pastilles de scotch double face, quasiment invisibles et des rouleaux déposant une bande collante se présentant comme des rouleaux effaceurs. Cela peut donner des solutions en cas de difficultés dans la réalisation de matériel de jeu.

Les tampons :

Les scrapbookeurs utilisent beaucoup de tampons pour décorer leurs créations. Parmi les motifs existants, beaucoup peuvent être utilisés pour fabriquer des éléments de jeu (tampon « confidentiel » ou tampon de la poste par exemple).

Les perforatrices :

Ces outils permettent de découper des formes précises dans du papier (étoiles, arbres…). Il existe également des perforatrices d’angle qui permettent entre autres d’arrondir facilement des coins de cartes, plans, etc. Les perforatrices d’angles ou de bords permettent aussi d’apporter un cachet particulier à certains documents, idéal pour coller au thème de votre jeu.

Le cutter-compas :

Voilà un outil que j’utilise déjà personnellement depuis longtemps. Mais je profite de cet article pour en parler. Pour découper des cercles au centre d’une feuille de papier ou d’un carton sans « rejoindre le bord », il existe un outil précieux : le cutter-compas ! En fait, c’est comme un compas (si si, vous savez, le truc qui ne sert pas à l’école parce qu’on fait les cercles à la main… enfin sauf moi qui l’utilise tout le temps encore !), sauf qu’au lieu d’avoir une mine de crayon au bout il y a une lame de compas ! Il existe également des outils se rapprochant des poinçons permettant de faire de gros trous mais généralement le diamètre n’est pas réglable c’est pourquoi je préfère cet outil là.

La Dymo :

Une Dymo est un appareil permettant d’écrire sur une bande de plastique par embossage. À l’aide de la molette, on choisit la lettre ou le symbole que l’on souhaite afficher et on appuie sur la gâchette. Le motif choisit vient s’emboiter dans une bande de plastique qui se décale ensuite pour accueillir le symbole suivant. À la fin, on découpe le morceau, qui est autocollant. Comme ces inscriptions étaient très utilisées dans les entreprises auparavant, cet outil peut servir à ajouter des détails thématiques ou améliorer la qualité d’éléments de jeu. Mais je suis sûr qu’on peut trouver une énigme à base de Dymo également ! J’ai vérifié, c’est encore en vente aujourd’hui, et à un prix très abordable ! Il en existe même des modernes qui permettent de faire d’autres effets et pas simplement des reliefs.

Des pliages astucieux :

Au royaume du scrapbooking, on recherche aussi des pliages sympathiques qui permettent de créer de jolis objets en papier. On retrouve d’ailleurs pleins de tutoriels sur internet qui permettent de réaliser des boîtes, livrets, pochettes, qui s’ouvrent avec des formes originales, par exemple en étoiles. Je sais pas vous, mais moi ça me donne peut-être des idées pour cacher des indices dans des double fonds ou des poches masquées !

Le top du top : la machine de découpe

La plus grande découverte que j’ai fait est sans conteste cette petite machine de découpe. Il s’agit d’une machine qui permet de découper automatiquement des formes dans du papier (ou du tissus, entre autres). À la manière d’une imprimante 3D mais pour la découpe, elle est accompagnée d’un logiciel qui permet de tracer le profil de découpe. Il suffit ensuite d’insérer du papier sur une planche à découper spécifique et la machine fait le reste !

Les possibilités sont incroyables car cela permet par exemple de découper un même motif assez complexe à la chaîne. Il est également possible d’imprimer un motif sur une imprimante classique puis d’insérer la feuille imprimée dans cette machine pour avoir la forme imprimée découpée ! Cerise sur le gâteau, il est possible de trouver de nombreux modèles sur internet réalisés par la communauté (proposés gratuitement ou moyennant une petite somme) et il est même possible de détourer une image personnelle ou trouvée sur internet (c’est-à-dire découper la forme à partir de l’image, sans réaliser soi-même le tracé de découpe). Voilà un exemple pour mieux vous rendre compte : les chats ont été découpés avec la machine.

Sa seule limite est la taille du papier et donc des formes qu’on peut découper. Mais les possibilités de cet outil sont vraiment intéressantes !

Et cette machine coûte dans les 150 € (suivant le modèle), ce qui n’est pas exagéré au vu des fonctionnalités qu’elle propose. Je peux dire que j’ai vraiment été bluffé !

Pour en savoir plus, visitez le site de la machine.

Je remercie Lhélène de m’avoir présenté sa passion et de m’avoir laissé prendre des photos pour mon site.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*