Des Loups-garous en basket

Voici un jeu que vous connaissez tou·tes : les loups-garous de Thiercelieux ! Mais cette fois-ci, c’est grandeur nature que vont se dérouler les événements étranges dans ce petit village… Les loups-garous seront donc en basket !

Quelques mots sur le jeu

Les règles du jeu de société Les Loups-garous de Thiercelieux sont reprises et adaptées pour pouvoir y jouer en grandeur nature. Que veut dire grandeur nature pour ce jeu ? Tout simplement qu’il se déroule un jour dans la réalité quand il se déroule un jour dans le jeu. Les loups-garous doivent aussi physiquement aller annoncer sa mort à leur victime, la nuit sans se faire repérer par les autres villageois·es.
Ce jeu est prévu pour durer environ deux semaines, ce qui implique de l’organiser dans un lieu où les gens sont jour et nuit proches pendant plusieurs semaines (campus d’école, colonie, vacances entre ami·es…).
 

L’info en plus !

Plusieurs rôles peuvent être ajoutés dans cette version (des suggestions sont présentes dans les fichiers), mais tout le monde peut jouer le rôle de la petite fille ! Comment vont réagir les villageois·es apeuré·es ? Vont-ils/elles pouvoir fermer l’œil ? Établir des tours de garde ? Quelle va être la stratégie des loups-garous pour ne pas être reconnus ?

 
Fiche d'identité
Des Loups-garous en basket
Auteur·rices : Arthur Lefebvre et Sébastien Touzé (adaptation), Hervé Malry et Philippe des Pallières (auteurs originaux)
Type : Identités cachées
Nombre de joueurs/joueuses : 8 - 30
Type de joueurs/joueuses : Ados/adultes
Durée : 15 jours
Nombre d'organisateur·rices : 1
Complexité d'organisation : Facile

Télécharger


Licence Creative Commons

Ce document est sous licence Creative Commons ce qui vous autorise à partager et modifier le document.
Vous devez cependant respecter les contraintes suivantes : pas d'utilisation commerciale, et si vous redistribuez ce document ou un document basé sur celui-ci, vous devez citer les auteur·rices et ce partage doit se faire sous la même licence qu'employée ici.
Pour plus de détails, voir le site de Creative Commons.

Laisser un commentaire