Le mystère de Noël 2017 : les cadeaux disparus

Les mystères de Noël continuent ! Comme l’année dernière, ce petit jeu coopératif permet aux joueurs de s’amuser quel que soit leur degré d’implication. Il s’agit ici de résoudre une enquête sur le vol des cadeaux du père Noël. Le jeu se situe quelque part entre une initiation au jeu de rôle et une partie de Sherlock Holmes Détective Conseil et peut se jouer (presque entièrement) assis autour d’une table.

En feu, joue !

Les cadeaux du Père Noël ont été volés ! L’enquête n’a pas encore débuté mais une chose est sûre : ce n’est pas une affaire terrienne et c’est une autre planète qui a fait le coup. Les joueurs font partie de la meilleure équipe d’enquêteurs de la galaxie et leur objectif est de retrouver les coupables et les cadeaux afin d’éviter que les terriens ne découvrent l’existence des autres formes de vie dans la galaxie. Arriveront-ils à trouver les cadeaux et à sauver la Terre et la galaxie d’une crise majeure ?
 

Ce qui met le feu aux poudres

En tant qu’enquêteurs de la planète Klanagon, les joueurs ont carte blanche pour appeler n’importe quelle planète de la galaxie afin de mener à bien leur enquête. À eux d’analyser les indices laissés par les coupables et d’appeler les bonnes personnes afin d’élucider le mystère. Mais les cadeaux pourraient se trouver bien plus proches d’eux qu’ils ne le pensent…

Le mystère de Noël 2017 : Fiche d'identité
Auteur(s) : claiRe et Arthur Lefebvre
Thème : Énigmes
Nombre de joueurs : 4 - 999
Nombre d'organisateurs : 1 - 2
Durée : 1 h
Complexité organisation : Facile
Type de joueurs : Tous joueurs

Télécharger


Licence Creative Commons
Ce document est sous licence Créative Commons ce qui vous autorise à :
- Partager le document
- Modifier le document
Vous devez cependant respecter les contraintes suivantes :
- Pas d'utilisation commerciale
- Si vous redistribuez ce document ou un document basé sur celui-ci, vous devez citer l'auteur
- Ce partage doit se faire sous la même licence qu'employée ici
Pour plus de détails, voir le site de Creative Commons.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*